Les naines brunes, ces étoiles ratées

Publié le par Nimedhel

Les trois types connus de naines brunes (Crédit: NASA/JPL)
Les trois types connus de naines brunes (Crédit: NASA/JPL)

Ca fait longtemps que je n'ai pas écrit d'article d'astronomie. Pourtant, ce n'est pas comme s'il n'y avait plus eu de découvertes ou que je ne m'intéresse plus au sujet. Enfin! Ce n'est pas dramatique, le plus important est de partager mes maigres connaissances avec vous.

D'ailleurs, aujourd'hui, je vais vous parler d'un objet céleste assez... intriguant: les naines brunes. Contrairement aux naines blanches, noires et rouges, ce ne sont ni des étoiles mourantes, mortes ou des étoiles de petite taille, mais des étoiles ratées.

Pourquoi ratées? Eh bien, tout simplement parce qu'elles sont trop peu massives pour enclencher une fusion nucléaire dans leur noyau (elles ont une masse inférieure à 0.07% masse solaire - la masse de notre soleil, donc).

Pour cette raison, les astronomes et astrophysiciens ne savent pas trancher sur la question: sont-elles des étoiles ou des planètes? La réponse serait, en effet, ambiguë, la naine brune pouvant fusionner des atomes de deuterium (un élément plus rare que l'hydrogène) dans sa jeunesse, mais pouvant subir des changements de météo, comme des pluies de fer. On pourrait donc la mettre dans une catégorie à part...

Oui, mais, en lisant ce petit article de la NASA sur ces objets, eh bien, on peut remarquer que la jeune étoile ratée se comporte plus comme une étoile, et, plus elle vieillit, et plus elle se refroidit, étant trop peu massive pour lancer la fusion d'atomes d'hydrogène. Et, vu qu'elle refroidit, il s'en suit des changements qui la rapprochent d'une planète comme Jupiter (même si les naines brunes restent quand même vachement plus massives que notre géante gazeuse): il y a de la pluie (certes, de fer, mais de la pluie quand même) et elles ont un champ magnétique qui se rapproche plus d'une géante gazeuse que d'une étoile, ce qui provoque des aurores.

En fait, il existe trois types de naines brunes: les L, T et Y. Les L sont les plus jeunes et les plus chaudes, leur température atteignant les 1200°C. Les T sont déjà moins chaudes, mais pas autant que les Y, qui n'ont été découvertes que récemment et dont la température, selon la NASA, n'atteint que les 25°C pour la naine brune la plus froide jamais découverte. Bien sûr, il ne faut pas s'imaginer pouvoir se promener sur la surface d'un tel objet (à moins que vous ayez envie de mourir scrabouillés comme des insectes, ou brûlés par la pluie de fer si vous survivez à la gravité énorme qui règne sur la naine brune, on ne sait jamais).

D'ailleurs, avant de vous quitter, je tiens à signaler qu'il y a de nouvelles études qui montrent qu'elles se formeraient de la même manière que les étoiles. Donc, les naines brunes se rapprochent plus des étoiles que des planètes, en tout cas, dans leur formation. La question, maintenant, c'est de savoir si c'est toujours le cas quand elles vieillissent?

Quoi qu'il en soit, les naines brunes sont des objets célestes assez spéciaux et j'attends avec impatience le jour où The Universe ou How the Universe Works leur consacrera un épisode entier.

En attendant, je vais retourner observer le coeur de Pluton. Ciao la compagnie!

Vues d'artiste: Une aurore sur une naine brune, une naine brune qui fait sa vie et la naissance d'une naine brune.
Vues d'artiste: Une aurore sur une naine brune, une naine brune qui fait sa vie et la naissance d'une naine brune.Vues d'artiste: Une aurore sur une naine brune, une naine brune qui fait sa vie et la naissance d'une naine brune.

Vues d'artiste: Une aurore sur une naine brune, une naine brune qui fait sa vie et la naissance d'une naine brune.