Coupe menstruelle - Mon avis!

Publié le par Nimedhel

Coupe menstruelle - Mon avis!

Hello, hello! Alors, voici un petit (lol) article sur, comme vous l'avez deviné au titre, la coupe menstruelle. Je vais vous parler du pourquoi du comment de l'acquisition de ce petit outil, mais aussi mon expérience, mon avis, etc.

Commençons donc par le commencement. J'ai découvert l'existence de la coupe menstruelle (ou cup) non pas via des pubs ou de quelconques informations sur le sujet dans les médias mainstream, mais sur Madmoizelle.com (qui est genre le magazine online qu'il faut que toutes les femmes francophones aillent lire, parce que voilà). Et Youtube, aussi, en fait, tout à fait par hasard. La première fois que j'ai posé les yeux sur un article parlant de la cup, je me suis dit que c'était un concept intéressant, puis, quelques temps plus tard, quand j'ai de nouveau rencontré un article en parlant, je me suis amusée à faire le calcul de ce que je dépensais à l'époque en tampons et serviettes et j'ai comparé ça avec le prix de la cup en prenant en compte, évidemment, le temps qu'elle dure (environ 10 ans, apparemment).

Le résultat: 1 mois de tampons/serviettes me coûtait environ 5€, donc, par an, je payais 60€ en produits hygiéniques (qui, contrairement à ce que les gouvernements français et britanniques semblent penser, sont des produits de première nécessité, hein! Si les hommes saignaient dans leur pantalon tous les mois, on n'aurait même pas cette discussion, mais bon, je dévie... D'ailleurs, c'est quoi la situation en Belgique, tiens?). La cup, en tout cas, celle que j'ai achetée, la Mooncup (achetée sur une pharmacie en ligne), m'a coûtée 29.90€. Et elle est bonne pour minimum 5 ans.

Donc, d'un point de vue strictement économique, on peut dire que la Mooncup vaut vachement la peine. Mais est-ce le cas d'un point de vue pratique? Parce que quand on la reçoit, c'est un peu étrange comme bébête. Tout d'abord, elle est un peu grande, comparée à ce que je m'imaginais, et en plus, quand on essaie de l'insérer les premières fois et puis à l'enlever, c'est un peu la galère, parce que le pourtour est assez épais. Pas génial, génial pour une première impression, mais, évidemment, ce n'est pas la seule cup du marché, et beaucoup d'entre elles n'ont pas ce petit problème.

Bien sûr, ces problèmes que j'ai eus au début ne sont vraiment pas très graves comparé à ce qui m'est arrivé il y a quelques mois avec un tampon et qui m'a décidé à passer du côté sanglant de la force (ouais, il est naze mon jeu de mots, mais c'est pas grave). J'ai eu la magnifique expérience du syndrome de choc toxique, en n'ayant même pas laissé le tampon 8h. Peut-être que c'était parce que j'étais à la fin de mes règles, peut-être que c'était du pas de bol, peut-être que j'aurais plutôt dû mettre un protège-slip comme je fais d'habitude quand ce ne sont plus les chutes du Niagara dans ma culotte, mais, quoi qu'il en soit, j'étais pas contente. Et toute cette histoire m'a stressée et dégoûtée. Du coup, bye-bye les tampons, et rebienvenue aux serviettes ultra-absorbantes inconfortables comme tout, puis, enfin, à la cup, ma sauveuse. Sachant qu'étant faite en silicone médicale, les chances d'infection vaginales sont presque nulles avec la cup, contrairement aux protections classiques qui, je le rappelle pour celles qui ont oublié, ont expressément sur leur packaging une note qui prévient de la possibilité du SCT! La faute à quoi? Mais à tous les produits chimiques qu'ils utilisent pour blanchir et traiter les matériaux. Quand on connaît le processus de fabrication, ça ne donne vraiment pas envie de mettre ça près d'un endroit aussi fragile et sensible que la vulve (en plus, ce qui entre en contact avec la peau peut entrer dans le sang, vu que la peau absorbe ce qui la touche... Yuck!).

Bref! En juillet, j'ai donc acheté ma cup. elle m'est arrivée juste à la fin de mes règles (pas de bol) de ce mois-là, mais ce n'était pas une mauvaise chose, parce que j'ai pu m'entraîner à la mettre et l'enlever (ce que je vous conseille fortement de faire avant votre premier cycle avec elle!). Comme je l'ai dit, ce ne fut pas évident les quelques premières fois. La première, je l'ai mal mise, et en plus la tige dépassait comme pas possible, du coup je l'ai coupée (mais pas totalement, il y a juste un mini-bout de tige, mtnt), puis, eh bien, elle était un peu trop rigide et le pourtour trop épais pour une débutante, et, dernier problème que j'ai eu, pour l'enlever, j'ai eu un peu peur parce que je n'arrivais pas à l'attraper! Mais bon, il fallait simplement que je me détende, que je pousse avec mes muscles vaginaux pour la faire descendre, puis le tour a été joué! J'ai aussi eu l'expérience de succion à l'intérieur quand j'ai voulu l'enlever deux ou trois fois, mais après, ayant pris le coup de main, je n'ai plus eu ce problème. Ce sont vraiment des problèmes de débutante, évidemment, parce que, par la suite, je n'ai plus eu aucun de ces problème. Le seul qui pourrait encore arriver, ce sont les fuites, mais j'ai quand même plus confiance en la cup que dans un tampon pour ça (les flux super importants et les tampons, ça fait pas bon ménage).

Pour ce qui est du confort, c'est vraiment comme un tampon, on ne la sent pas, mais quand on l'enlève, c'est bien plus agréable, parce qu'il n'y a pas ce frottement et la douleur possible si le tampon n'est pas assez imbibé. Bien sûr, il faut être quand même un peu à l'aise avec son corps, parce qu'il faut mettre ses doigts à l'intérieur du vagin et il y a possibilité d'avoir un petit peu de sang sur ceux-ci, mais bon, perso, ça ne me fait ni chaud ni froid (et puis, de toute façon, c'est mieux ça que d'avoir du sang plein la culotte, non?)... c'est naturel, après tout.

En plus, l'avantage de la cup, c'est qu'on peut mesurer son flux, ce qui est toujours intéressant et pratique au cas où le gynéco pose la question (apparemment, ça arrive). Et pas d'odeur étrange, non plus! Je me suis toujours sentie un peu... bleh (j'ai pas d'autre mot, hahaha) niveau odeur pendant mes règles quand je mettais des protections classiques (vous savez, cette odeur un peu désagréable qui peut se transformer en odeur de poisson en fin de journée?), et ce n'est pas du tout agréable, surtout que je me sens déjà tellement mal dans ma peau pendant cette période à cause de toutes les douleurs diverses que mon pauvre, paaauvre petit corps subit.

Bon, ce qui a été un peu plus difficile, c'était de la mettre bien à l'intérieur pour ne pas avoir de fuites, et même maintenant, je mets un protège-slip pendant la nuit pour être sûre, parce que je ne suis pas certaine d'avoir encore bien maîtrisé le sujet.

Maintenant, parlons donc de ce que j'ai remarqué (dont quelques points que j'ai déjà abordés) après 3 mois d'utilisation:

  • Même utilisation qu'un tampon, sauf qu'on va un peu plus au corps à corps
  • Temps d'accoutumance un peu plus long que pour une protection classique, mais quand on s'y fait, je trouve ça beaucoup plus confortable qu'un tampon
  • Pas d'odeur désagréable
  • Pas d'impression d'inconfort quand on enlève, qu'on met ou qu'on a la cup (suis-je la seule qui avait une sensation d'inconfort au niveau de l'entrée du vagin pendant les règles?)
  • Pas de fuites quand on a la technique
  • Plus de sécheresse vaginale pendant les règles
  • Je me change beaucoup moins souvent, environ toutes les 12h, contrairement à toutes les 3h (début de règles) avec tampons/serviettes, alors même que j'ai un flux assez important (la cup est presque remplie quand je l'enlève, mais elle ne déborde pas). En plus, pour celles qui n'aiment pas se changer dans les toilettes publiques/en-dehors de chez elles, eh bien pas de problème! En gros, je la change le matin quand je me lève et le soir avant d'aller dormir. Deux fois toutes les 12h, donc. Si je la change à 8h du matin, je la vide à 20h, et ainsi de suite.
  • Pour la nettoyer, rien de plus simple! Quand on compte la mettre, on la plonge dans de l'eau bouillante pendant 5min, on la laisse sécher, et puis hop! C'est bon. Pendant les règles, il suffit de la vider dans les toilettes, de la rincer, puis de la remettre (ça va vite et je n'ai pas eu d'accidents en faisant ça, alors que ça m'est arrivé d'avoir des "pertes" quand je changeais un tampon). Puis, quand le cycle est fini, on la refait bouillir. Et rebelote au cycle suivant.
  • Pour la ranger, c'est assez simple, parce qu'elle vient avec un petit sac en tissu. On peut donc l'emporter avec soi si on part en voyage ou qu'on craint d'être réglée. C'est plus discret encore que des tampons.
  • Pour ce qui est des douleurs menstruelles, je ne peux pas vraiment dire si ça change quelque chose, parce que je souffre encore d'un dérèglement hormonal, mais je pense, en effet, que ça permet de diminuer un peu la douleur, même si personnellement, ça ne change pas grand-chose à l'agonie générale (pourquoi, monde cruel?)

En guise de conclusion, disons que je suis contente d'avoir fait ce petit investissement, autant pour mon bien-être personnel que pour mon portefeuille, qui est quand même vachement content. SI vous en avez l'occasion et la possibilité, je vous conseille fortement de vous aussi vous mettre à utiliser une coupe menstruelle, parce que c'est vraiment quelque chose qui change la vie. Ca la simplifie et ça la facilite à mort!

Voilà, je pense que j'ai plus ou moins tout dit. SI vous avez des questions, n'hésitez pas à me les faire parvenir et je vous répondrai sans problème!